Les origines du projet

En juin 2017, la ville de Saint-Nazaire initie une démarche d’Habitat Participatif (HP) à travers deux opérations de renouvellement urbain sur les sites Soleil-Levant et Sautron.

Au printemps 2018, l’Association d’habitat participatif Soleil-Levant, Sautron se dote de statuts, d’un règlement intérieur et d’une charte de valeurs communes.

En septembre 2018, le groupe s’organise en groupes-projet, un pour Sautron et un pour Soleil-Levant. Chacun répond à un appel à projet de la Mairie. Les 2 projets sont acceptés.

Au printemps 2019, les 2 groupes-projets s’autonomisent. Le groupe Soleil Levant choisit comme assistance à maîtrise d’ouvrage l’association nantaise L’Echo-Habitants et comme maîtrise d’oeuvre le cabinet angevin Hamosphère-Architecture. 

Sont mis en place des Comités technique et de pilotage avec le service de l’urbanisme d’une part et les élus municipaux de la Ville d’autre part.

Le groupe SL s’organise en commissions pour avancer la réflexion sur les différents aspects techniques.

Jusqu’à l’automne 2019, le groupe Soleil Levant, accompagné de Rudy CHATEAU et Fabrice HUBERT de Hamosphère-Architecture, avance sur la conception du projet, aboutissant à l’étude préliminaire architecturale. Ce projet est présenté à deux constructeurs. Le choix du groupe se porte sur la Scop MACORETZ qui, par sa compétence technique, son expérience de construction d’habitats participatif et ses valeurs humaines et environnementales, s’avère en phase avec nos attentes.

Dans le même temps, la commission juridique et financière, avec Olivier CENCETTI de l’Echo-Habitants, précise le budget de l’opération et ses modalités de financement.

Fin décembre, le groupe SL accompagné de Florence ROUSSELOT de l’Echo-Habitants, consacre trois journées de réflexion-action sur le vivre ensemble, la gouvernance du projet et l’élaboration d’une charte des valeurs et d’une charte relationnelle.

Avec la Scop MACORETZ, nous décidons en décembre 2019 de faire porter toute la phase constructive par une Société Civile Coopérative de Construction (SCCC) qui assurera la maîtrise d’ouvrage.

En février 2020, le conseil municipal de la Ville vote une délibération sur le principe de cession du terrain au groupe Soleil-Levant. Reste à venir une prochaine délibération pour la promesse de vente avant l’achat définitif de la parcelle.

Le groupe réfléchit actuellement au montage juridique qui lui conviendra le mieux: coopérative d’habitants ou société d’attribution avec accession à la propriété avec l’appui d’un bailleur social pour les personnes éligibles au PSLA (prêt social location accession).